La formation Illustration Concept Art se met à jour !

507bfeb93bc20

Se rapprocher du monde professionnel

Capture Ica

Afin de s’adapter et de suivre au mieux la réalité du monde professionnel, le contenu de notre formation Illustration Concept Art ne cesse de se renouveler !

Au programme cette année ?

  • Plus de pratique du dessin dès la 1ere année
  • Plus d’exigence sur les projets, avec plus de contraintes professionnalisantes.
  • Plus de transversalité afin de créer du lien et de la cohérence sur l’ensemble des cours.

Tout ceci pour proposer une formation plus complète et professionnalisante aux étudiants : Diplôme en poche, ils seront alors parfaitement armés face à la réalité du monde professionnel !

 

Ludovic et Aurélien nous parlent de la formation Illustration Concept Art :

 

Ludovic Botosso

Quelles définitions donneriez-vous de l’Illustration et du Concept Art ? 

Aurélien et Ludovic : Un concept artiste est un illustrateur spécialisé dans le développement visuel et narratif pour l’industrie du divertissement. L’illustrateur et le concept artiste donnent vie à une idée au travers d’une création visuelle, afin que celle-ci soit compréhensible par le grand public.

Quelle(s) différence(s) concrète(s) y a-t-il entre les deux ?

Aurélien et Ludovic : L’illustrateur travaille principalement pour l’édition ou la presse (livre jeunesse, BD, magazine). Il réalise des images “finies”, de belles images pour le grand public. S’il travaille avec des techniques traditionnelles, sa production peut faire l’objet d’expositions en galerie pour qu’il puisse bénéficier d’une source de revenu supplémentaire.

Le concept artiste travaille en préproduction pour du jeu vidéo, du film d’animation, pour le cinéma, la TV ou la publicité. Son travail est rarement montré au grand public. D’ailleurs, il ne réalise pas forcément des images finies, belles et détaillées comme l’illustrateur, mais plutôt des concepts rapides qui traduisent une idée avec justesse et efficacité.

Quel est le contenu de la formation (les différentes matières) ? 

Ludovic : Le contenu de la formation est assez riche , pour que les élèves puissent acquérir un maximum de compétence pendant leur cursus : Concept art, illustration numérique, illustration traditionnelle, bande dessinée, techniques picturales traditionnelles (pratique de la peinture acrylique, gouache etc.), dessin d’observation et perspective, anatomie et modèle vivant, narration et sémiologie de l’image, graphisme appliqué à l’illustration et au concept art, 3D appliquée au concept art, histoire de l’Art et anglais !

Quels débouchés ?

Aurélien : Un concept artiste travaillera principalement au début du projet, au moment de la préproduction, (jeux vidéo, cinéma, pub…). Il peut être soit salarié soit freelance. Sur un film ou une série il travaille souvent directement avec le Production Designer et le Réalisateur pour aider au développement visuel du projet. Souvent il travaillera proche des studios de tournage afin d’aider directement les équipes de costumes, décors, accessoires… Aussi il peut être amené à suivre le projet pendant la phase de production et de postproduction pour conceptualiser des créatures ou effets spéciaux qui seront réalisés plus tard par les équipes en question.

Aurlien Ronceray2

Ludovic : Le métier d’illustrateur se pratique le plus souvent en free-lance, avec du travail à la prestation. Il dispose alors du statut artiste-auteur et devra dans ce cas savoir se vendre, afin de décrocher ses contrats. Mais l’illustrateur peut également travailler dans une agence de communication pour créer des visuels.  Ces domaines d’actions sont larges : édition jeunesse, BD, presse, expositions en galeries et illustration de produits dérivés (jeux de carte, jeux de rôle, etc) …

Concrètement, qu’est-ce qui a changé depuis l’an dernier, et pourquoi ?

Ludovic : En fait, il y a eu une mise à jour du programme pour suivre la réalité du monde professionnel. Plus de pratique du dessin en 1ere année; Plus d’exigence sur les projets, avec plus de contraintes professionnalisantes (que ça soit pour les rendus traditionnels ou numériques, on demande un dossier mis en page et imprimé par exemple). Plus de transversalité afin de créer du lien et de la cohérence sur l’ensemble des cours. Tout ceci pour proposer une formation plus complète aux étudiants, une formation professionnalisante pour qu’ils soient parfaitement armés face à la réalité du monde professionnel lorsqu’ils seront diplômés.

Quelles sont les choses les plus importantes que doivent apprendre nos étudiants à l’issue de la formation ?

Aurélien et Ludovic : ils doivent devenir des créatifs pour pouvoir répondre graphiquement à n’importe quelle commande, et pour cela, acquérir une très grande culture de l’image et une grande curiosité. Connaitre et maitriser les fondamentaux artistiques, les techniques traditionnelles et numérique. Développer un style personnel qui le rendra singulier (surtout pour l’illustration). Savoir se soumettre aux contraintes techniques d’un sujet tout en restant créatif. Être ouvert d’esprit pour pouvoir travailler en équipe, être organisé et méthodique.

Pouvoir vivre de sa passion est un véritable moteur pour nos élèves, la formation ICA leur permet alors d’avoir toutes les clés en main pour y arriver !

 

 

IPESAA EST MEMBRE DU RÉSEAU PÉDAGOGIQUE ICÔNES
“LES ÉCOLES CRÉATIVES”

IPESAA EST MEMBRE DU RÉSEAU PÉDAGOGIQUE ICÔNES “LES ÉCOLES CRÉATIVES”

College Salette
Iffdec White
logo college marsan
Pivaut Logo Big 2
Pivaut Logo Big 2

IPESAA

IPESAA, Campus Créatif
1 place Niki de Saint Phalle, 34070 Montpellier

Tél : 04 67 54 31 61
Mail : contact@ipesaa.fr

Saisir votre recherche et appuyer sur la touche Entrée