Jérôme ROMAIN : artiste peintre basé à Montpellier

Article coup de coeur de la rédaction avec une interview d'un artiste peintre résidant à Montpellier depuis 8 ans :
Jérôme ROMAIN, "peintre réaliste".
 

Si vous avez fait un passage sur Montpellier, ou y résidez depuis quelque temps vous avez dû voir une de ses toiles "tourner" sur les réseaux sociaux, ou à l'Espace Saint Ravy. Jérôme a bien voulu répondre à quelques-unes de nos questions, merci à lui.

Bonjour Jérôme : peux-tu te présenter ?

Bonjour, je m’appelle Jérôme ROMAIN, je suis né en 1976 et je suis artiste peintre.

Pour résumé mon parcours , j’ai commencé par un bac Arts Plastiques à Charleville-Mézières ma ville de naissance ; ne croyant pas en la possibilité d’une carrière artistique à cette époque j’ai prolongé mes études à la faculté, tout d’abord a Valenciennes (Deug) puis a Strasbourg (Licence) afin de devenir prof. 

Les aléas de la vie, l'enseignement trop contemporain (conceptuel) à mon goût, ainsi que mon envie croissante de peinture m'ont dévié de cette trajectoire et m'ont fait passer les 10 années suivantes dans mon atelier. Je vis maintenant depuis 8 ans a Montpellier.

Comment définirais-tu ton style ?

Je sais que je suis souvent associé aux hyperréalistes, ce que je peux comprendre mais tel n'est pas mon propos.  Je suis simplement un peintre réaliste. 

La photographie n'est qu'un support et un marqueur d'époque et même si la technique est peut-être à dépasser,  il me semble que pour cela il faut avant tout la maitriser.

Quels sont les peintres qui t’ont marqué ? Pourquoi ?

Il y a beaucoup de peintres qui m'ont marqué, cependant je ne ressens pas d’influence particulière. Avec le temps, les envies et les attachements changent.

Au lycée, en plus des grands peintres modernes du 20eme siècle,  je m’intéressais beaucoup à la figuration libre des années 80 puis j’ai eu ma période pop art anglais pour revenir vers les réalistes.

Désormais je m'intéresse surtout à la peinture classique tout en regardant énormément ce que mes contemporains produisent.  

Qu’est-ce qui t’anime, d’où te vient l'inspiration ?

Ce qui m’anime est un besoin compulsif de peindre et de progresser.  Mes inspirations viennent de mes observations sur le monde de mes lectures.

Mon atelier est dans mon appartement, j’aime être seul et au calme pour travailler et c'est sans conteste l'endroit où je passe le plus de temps. Je commence mes journées tôt le matin (parfois très tôt) et j'y reste la journée entière.

De plus j'y passe aussi souvent mes soirées à observer le travail accompli et à préparer la journée suivante.

Combien de temps pour peindre une toile ?

C’est bien entendu en fonction de la taille et la complexité du sujet mais cela peut aller de 20 heures pour des petits formats à presque 100 heures pour les choses plus ambitieuses.

Travaillant à la peinture à huile, ces heures ne se font pas à la suite mais nécessite des temps de séchage (à respecter absolument) entre chaque passage, il se passe donc au minimum un mois entre le début et la fin d'une œuvre.

Est-ce que tu vis de ta passion ?

Oui je vis correctement de mon travail depuis quelque temps. C'est donc visiblement possible mais cela m'a demandé beaucoup de temps (presque 15 ans), d'investissement personnel, de patience et de sacrifices. La peinture est un sacerdoce.

Qu'utilises-tu comme matériel ?

Le plus simple est que je décrive ici mon "modus operandi" : bien entendu il me faut avant tout une image. Après avoir défini le format le plus adéquat correspondant à cette image je tends une toile de lin sur un châssis nu qu'il me faut préparer (apprêter la toile).

Après un dessin assez sommaire, soit j'attaque directement en couleur (sous couche colorée) soit je fais une grisaille. Ensuite je passe 2 à 4 fines couches de peinture à l’huile extra fine jusqu'à obtention du résultat escompté. J’utilise des médiums et des huiles mais toujours en faible quantité afin de conserver l'aspect mât à mes peintures. La dernière étape est le vernissage qui se fait bien plus tard une fois la toile parfaitement sèche. 

C'est le procédé de peinture classique.

Ton actualité : où peut-on voir tes peintures ?

Mes prochaines expositions (solo) sont à la "galerie M" en octobre à Toulouse. Je participe à une exposition collective en septembre à Bordeaux (organisé par RVCA) et si tout se passe comme prévu je rentre dans la sélection d'une galerie parisienne à partir de septembre, puis en Octobre une exposition à Munich.

Possèdes-tu un site web / portfolio en ligne ?

Pour voir mes peintures j'ai un site :  http://www.jeromeromain.com et pour ceux qui voudraient en voir plus ou me suivre plus assidûment j'ai une page "fan" sur Facebook où vous trouverez mes peintures et mon actualité ainsi qu'un compte instagram (jeromeromain) ou je poste les toiles en cours de fabrication et un peu plus …

Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à nos étudiants ?

Probablement d'être patient et honnête dans leur production. Les choses arrivent avec le temps et le travail.  "nec spe nec metu" (Sans espoir et sans crainte).

 

IPESAA EST MEMBRE DU RÉSEAU PÉDAGOGIQUE ICÔNES « LES ÉCOLES CRÉATIVES »

College Salette
Iffdec White

IPESAA

15 place d’Aguesseau, 34000 Montpellier
Tél : 04 67 54 31 61
Mail : contact@ipesaa.fr

Saisir votre recherche et appuyer sur la touche Entrée