Devenir illustrateur professionnel à l'IPESAA
Actualité

Devenir illustrateur professionnel à l'IPESAA

25/08/2017

«Ah qu’est-ce que tu as un bon coup de crayon!»

Vous avez entendu cette phrase toute votre jeunesse et peu à peu, chemin faisant, vous avez décidé de faire de votre passion un métier : illustrateur.

Alors que faire, où se former et pourquoi?

Continuer à travailler en autodidacte pour son plaisir, pourquoi pas? Mais cela ne suffit plus. Les dessins n’apparaissent pas d’un coup de baguette magique. Derrière chacun d’entre eux, se cache un artiste en devenir, un talent perfectible.

Pour prétendre exercer ce métier avec les meilleures chances de succès dans un monde très concurrentiel, l’illustrateur doit maîtriser les techniques de base du dessin, bien sûr, mais aussi les principes de colorimétrie, les logiciels de création d’images et de retouches, car l’informatique est désormais très présent dans la profession.

Compétences nécessaires pour devenir illustrateur

Créativité, imagination, maîtrise des techniques du dessin, connaissance des logiciels graphiques, curiosité, font donc partie des qualités incontournables de l’illustrateur, polyvalent par définition.

Le quotidien d’un illustrateur est de créer des histoires avec un univers graphique attirant et cohérent. Une bonne culture générale est indispensable, selon que vous illustrez des articles de presse, faites des bandes-dessinées en passant par le story-board, des jeux vidéo, des livres, des affiches, etc.

Les qualités de l’illustrateur doivent différer selon le type de dessin dans lequel il se spécialise : certains devront avoir de l'humour, d'autres de la poésie, ou encore des opinions politiques, voire un univers particulier : au total un panel très large dont l’illustrateur devra faire un usage pertinent et circonstancié.

Une formation désormais incontournable

Les écoles d'art sont nombreuses à proposer des formations en illustration. Accessibles directement après un bac STD2A, une MANAA ou un BTS arts appliqués, elles se déroulent généralement en 2 ou 3 ans. C'est par exemple le cas de la formation illustrateur graphiste de l’IPESAA (depuis 1987) qui, en 3 ans, propose de former les futurs professionnels du secteur.

Le book reste un critère important de sélection, le cursus, le diplôme ou l'école dans laquelle l'étudiant s'est formé, sont également des éléments qui vont peser pour démarcher les futurs clients.

Suivre une formation au sein d’une école présente aussi d’autres avantages. Les années passées aux côtés d'autres étudiants qui aspirent à devenir des professionnels de l'illustration, permettent de nouer des relations, de se créer un réseau bien utile durant la carrière.

Des débouchés multiples

Les possibilités de débouchés sont multiples et diverses : illustrateur graphiste, maquettiste, concepteur artistique, dessinateur, et bien d'autres. Au fil de ses expériences, il pourra atteindre les postes plus en vue comme responsable de studio,  chef de création,  directeur artistique, etc.

 

partager :