Maïlys Paradis et Marion Menut exposent au GRAM à Montpellier !
Actualité

Maïlys Paradis et Marion Menut exposent au GRAM à Montpellier !

14/06/2017

Ces deux anciennes étudiantes de l'IPESAA vous convient à leur vernissage le 16 juin 2017 à Le Gram à Montpellier.
 

Maïlys Paradis nous en dit plus à propos de cette exposition :

La genèse de cette exposition

"Cette exposition est le fruit d'une belle collaboration mais surtout d’une amitié solide entre Marion Menut et moi-même. Nous nous sommes rencontrées durant notre cursus de trois ans en Cycle Porfessionnel Illustrateur Graphiste, à l’IPESAA.

C'est surtout en dernière année que nous nous sommes rapprochées.
Nous avions découvert chez l'une et l'autre des qualités et des similitudes dans nos caractères, notre perception de la vie, des autres et de nous-mêmes.
De plus, nous utilisons la même technique : acrylique et crayons de couleur, quelque fois l'encre.

C'est donc après avoir obtenu notre diplôme, en septembre 2016, que l'idée de mélanger nos univers nous est apparue comme une évidence !
Tous les liens tissés entre nous deux nous amenaient à des signes de collaboration.

Le processus de création s'est fait très naturellement. Une de nous commençait un crayonné, l'autre faisait pareil. Lorsque notre partie était finie, nous échangions. Mais toujours dans un échange constructif, dans une communication saine. Le plus marquant est que l’on était en permanence d'accord l'une avec l'autre.

On se complète beaucoup. Nous voyons la même chose à chaque fois !

La complémentarité pour faire naître cette exposition

De cette émergence est née l'exposition (à)corps. Nous avons choisi le thème de la perception du corps car nous sommes toutes les deux attachées aux symbolismes.

Le corps est intéressant, car il peut être vu de différentes façons selon l'angle, le point de vue, le genre, l'intérieur de soi et l'extérieur.

Puis, le portrait reflète des traits de caractères, une émotion, un passé, un futur... Cependant, nous aimons associer le portrait, notamment féminin et enfant, à des ornements floraux.
Le motif floral déguise notre thème. Car, chaque petite graine émerge de la terre, comme l'Homme qui s'épanouit face au temps ; le corps réagit, telle une fleur qui éclot puis se flétrit.

 

Nos illustrations sont aussi texturées, avec le mélange de techniques.
Nous apprécions donner du dynamisme à nos créations. Encore une fois, nous pouvons le rattacher à la perception du corps, car il bouge !

Un nom évocateur

Le titre évoque alors cette double identité (Marion et moi), avec ce jeu de mots avec "accord", puisqu'on est en accord, ensemble, en accord avec nous-même et en collaboration.
Puis, en décomposant, le mot "corps" est visible.
C'est l'idée d'être "avec le corps", mais également d’être en ”accord" entre le l'intérieur du corps et l'extérieur (la partie physique).

Cette exposition est donc composée de deux types d'illustrations.

Une première en noir et blanc, où les cadres sont dorés pour les faire ressortir. Le but est de cacher des éléments organiques ou même des éléments qui font référence à "l'esprit". C'est un peu comme une énigme : observer, se plonger dans les illustrations pour percevoir le corps.

Des couleurs pour contraster

L’autre est en couleurs, dans les rouges/orangés et les bleus/bleu-vert.
Nous utilisons constamment ces deux couleurs, l'une et l'autre. Il nous semble évident de les utiliser parce qu'elles s'unissent parfaitement, elles sont quasiment complémentaires (rouge et vert, bleu et orange). Un peu comme nous deux !
Elles sont encadrées en blanc pour créer davantage de contraste.

On a beaucoup utilisé cette notion. Le contraste est présent partout : nos univers, nos manières de peindre, le choix des couleurs ou du noir et blanc. Même un corps peut être contrasté avec un autre. Mais pourtant, ce contraste c'est aussi notre force, car il nous unit.

Nos illustrations - faites sur papiers en 200/250 gr - sont souvent composées de portraits, de paysages, de motifs, de gestes. Mais sont aussi évocateurs d'amour, de déformation, de questionnement, de regard, de curiosité..."

Le vernissage de cette exposition aura lieu à Le Gram à Montpellier, le 16 juin 2017, à partir de 18h30 !

 

partager :