Avec l’IPESAA, tout est possible
Actualité

Avec l’IPESAA, tout est possible

19/05/2017

Fort d’une expérience de plus de 25 ans, l’IPESAA forme, lance les talents qui évoluent dans les domaines du graphisme.

Parmi les anciens étudiants du Cycle Pro d'Illustrateur Graphiste de l’IPESAA, Emilie Ruiz, Elisabeth Gayard et Quincy Gane se sont fait remarquer et ont tracé leur route avec talent et imagination.

Emilie Ruiz :  le livre pour enfants

Emilie Ruiz a fréquenté l’IPESAA de 2008 à 2010, (mention très bien). Elle a notamment conçu et illustré une collection de livres pour enfants aux Éditions Éveil et Découvertes.

Passionnée par le métier d’illustratrice jeunesse, Emilie a travaillé plus d’un an au Québec pour les Éditions de la Smala, Bambou (devenues collections aux Éditions Éditiö) et Petit Homme et planche aussi sur une application Ipad d'éveil musical (Les aventures de Margo Piano), une gamme de matériels ludo-éducatifs (Didémo®).

Elisabeth Gayard : le Bordeaux comme tremplin

Elisabeth Gayard, sortie de l’IPESAA en 2016, a remporté le deuxième prix de packaging lors d'un concours organisé en 2016 par le Syndicat des AOC Bordeaux et Bordeaux Supérieur et entame depuis quelques mois son parcours professionnel.

 

 

 

Quincy Gane : atout jeunesse

Enfin Quincy Gane,  «un petit gars d'1,92m », a été diplômé du Collège Salette (Montréal), puis de l’IPESAA (Montpellier, 2013). Il a déjà publié trois livres destinés à la jeunesse :  "Ze m'appelle Quenotte et z'aime pas les carottes !",  éd. Jasor, 2015 (jeunesse) ; "L'incroyable aventure de Lucien le coiffeur", éd. Jasor, 2015 (jeunesse) et "Le sourire de Manmzelle Lune", éd. Jasor, 2014 (jeunesse).

A l’évidence, le socle formateur de l’IPESAA leur a permis de s’adapter à des univers différents grâce à leur savoir-faire, leur créativité et confirme que la formation de l’école ouvre les portes de nombreux secteurs d’activités.

Et bien d'autres étudiants ont réussi à se démarquer : Yohan Colombié-Vivès ou bien encore Sylvain Escallon.

partager :