Raphaël Barontoni mélange peinture, collage et styles
Actualité

Raphaël Barontoni mélange peinture, collage et styles

10/05/2017

Raphaël Barontoni, jeune designer graphique n'a pas peur de faire des mélanges pluriculturels, pluriartistiques et regroupeme de nombreuses techniques différentes.

Diplômé des Beaux-Arts de Paris, Raphaël Barontini est originaire de la banlieue parisienne où il travaille aujourd’hui.

Jeune artiste contemporain émergeant, son travail de peinture et de portrait tend de plus en plus vers la mise en place d’installations dans lesquelles il aborde principalement des thèmes liés au métissage et à la culture créole.

Ses ressources iconographiques sont très diverses ; il aborde aussi bien l’histoire de l’art occidental que l’art populaire, en passant par l’art sacré, ethnique et/ou historique.

Une fois sélectionnées, il remanie ses images afin de reconstituer des portraits « un peu autres », dit-il.
Avec des allures de grands portraits classiques du 17e ou 18e siècle à la Vélasquez, les œuvres de ce designer graphique n’en demeurent pas moins ancrées dans le présent, mélangeant allègrement réalité, fantastique, et flirtant même parfois avec certains arts primitifs.

L’association de plusieurs techniques plastiques vient d’ailleurs appuyer ces mélanges pluriculturels. Ses concepts sont d’abord préparés sur Photoshop sous forme de « collages digitaux », souvent basés sur des photos de voyage et de musée.

Dans l’une de ses œuvres, il mélange par exemple un corps de statuette africaine avec une collerette, puis y ajoute une perruque et enfin des masques. Il utilise ensuite le collage, la sérigraphie, la peinture sur différents supports pour parvenir au résultat.

Ses collages et ses additions représentent la traduction plastique d’un brassage des cultures, et la liaison iconographique de ces mélanges à travers des époques différentes fait naître des atmosphères aussi nouvelles qu’inattendues, tout en restant ancré dans l’histoire.

partager :